Symptômes et causes de panne


La technologie des ordinateurs portables ne cesse d'évoluer, et si les batteries ont pu par le passé subir une fragilisation lorsque vous travailliez en branchant votre ordinateur sur le secteur, les batteries sont aujourd'hui de meilleure qualité, si bien que les ordinateurs portables s'utilisent indifféremment avec ou sans batterie, branchés ou débranchés. Plusieurs signes avant-coureurs de panne peuvent cependant se manifester, principalement liés à l'utilisation et aussi à la dégradation naturelle des composants des batteries.


Panne de chargeur


C'est la première chose que vous devez vérifier si vous constater que votre batterie, à l'issue du cycle de recharge normal, n'est toujours pas chargée. Il est probable que votre chargeur (ou alimentation secteur) ne remplisse plus sa fonction et qu'il faille le remplacer.


Altération naturelle des composants


Au bout de 2 à 3 ans, les batteries commencent à montrer naturellement des signes de faiblesse. Aussi, cela se traduit souvent par un rechargement anormalement rapide de votre batterie et un déchargement tout aussi rapide, autrement dit par une baisse de son autonomie (de quelques heures, jusqu'à 6 heures pour certaines batteries, à 1 heure à peine).


L'effet mémoire


L'effet mémoire proprement dit. On désigne par « effet de mémoire » le phénomène observé sur les batteries Ni-Cd, qui empêche ces dernières de restituer la totalité de l'énergie qu'elles emmagasinent au-delà d'un certain seuil de déchargement. L'origine en est attribuée à leur rechargement prématuré alors qu'elles ne sont pas complètement déchargées et au fait qu'elles gardent en mémoire ce niveau de décharge incomplète sans plus jamais parvenir à se vider au-delà de ce seuil, même après plusieurs cycles de chargement. Il s'agit donc d'une perte de capacité du matériel, mais c'est à tort que le phénomène a été baptisé ainsi, car cela supposerait que le niveau de décharge incomplète ait été toujours strictement le même sur un laps de temps donné pour que l'appareil « s'en souvienne » et s'y arrête, ce qui est extrêmement rare.


Le faux effet mémoire. Il existe en revanche un phénomène physico-chimique bien identifié qui produit une perte de capacité des accumulateurs d'énergie analogue à la précédente, mais il est surtout lié à la présence, dans l'appareil où prend place l'accumulateur, d'un détecteur de tension qui va interpréter certaines baisses du voltage du courant et bloquer par sécurité la libération de la réserve d'énergie. On parle de faux effet mémoire car les symptômes sont en apparence les mêmes que dans l'effet mémoire (perte de capacité), alors qu'il est tout autre. Il peut se produire lorsque l'accumulateur n'est pas totalement adapté à son appareil réceptacle, ou encore, le plus souvent avec les accus Ni-Cd et Ni-MH, du fait des propriétés chimiques du nickel présent dans leur composition, lequel en cristallisant provoque une poche de tension anormalement basse en sortie de l'accumulateur, d'où son blocage par le détecteur. Il existe heureusement des moyens de réinitialiser l'accumulateur afin de rétablir une uniformité de la tension.


Précedent